Sortie sur la Bourne

COUP DU SOIR SUR LA BELLE DU VERCORS

Nous étions Claude, Laurent et moi sur la Belle du Vercors « La Bourne » pour un petit coup du soir tranquille. Descente vers 18h30 au bord de l'eau, elle était belle avec un bon niveau d’eau et nous pensions bien que les truites seraient dehors ce soir-là. Le soleil était avec nous mais pas une grosse chaleur, idéale pour un coup du soir. Après 1h30 à pêcher l’eau, rien pas une tape, pas un gobage. Nous attendons un moment et nous en profitons pour discuter sur le choix des sèches à prendre quand les premiers gobages feraient leurs apparitions. Vers 20h00 nous reprenons la pêche toujours en nymphe en nous séparant les uns des autres. Je choisi le côté droit et remonte doucement jusqu’à une belle veine d’eau profonde et longeant un long rocher ou j’imaginai une belle cavité sous ce dernier. Je dépose ma nymphe en amont du rocher, la laisse bien descendre, fait mon passage sur 30 cm et la … bloqué, je ferre et aussitôt une torpille sort de la veine. Elle sort de l’eau avec un grand coup de queue. A cet instant je me rends compte que je viens de piquer une belle mémère de la Bourne, une de c’est truite qui vous font rêver à chaque fois que vous partez en pêche, mais que nous voyons de moins en moins dans cette rivière. A ce moment précis, je me dis que je n’ai pas le droit à l’erreur la voyant repartir en direction du rocher et de sa cache. Je la maitrise et je descends dans l’eau pour l’inciter à remonter, ce qu’elle fit au même moment en se faufilant entre deux rocher pour passer sur la partie supérieur du courant, je la maitrise mais pas trop en 12/100 dans le courant je reste prudent. Claude qui a vu la scène vient me rejoindre car il sait que je n’ai pas pris mon épuisette et quand il a vu cette beauté sauter hors de l’eau, il a imaginé le pire pour moi. Pendant que Claude commence a ce mettre en place pour l’épuiser, elle décide de redescendre et prend le chemin inverse et dans ma direction. Heureusement elle fait un demi-tour et repart vers la cache où je l’empêche en la maitrisant. Elle fera plusieurs tentatives pour s’échapper mais finira pas s’abandonner dans l’épuisette de Claude. Un très beau mal de 4 ans je pense, nous avons vérifié si elle n’avait pas de blessure, champignon ou autre maladie. Non monsieur était parfait comme sa robe, typique des truites de la Bourne. Nous l’avons mesuré très vite, elle faisait 48 cm et nous l’avons remise à l’eau. Nous reprenons notre progression de la rivière, et plus haut nous toucherons quelques truites de 18 à 24 cm. Il est maintenant 21h30, nous quittons la rivière avec les très beaux souvenirs que la nature nous a offerte pour notre coup du soir ….. relâchez vos rêves




Photos

Vidéo

 

2
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
Pat26adminmouche Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de