GBTX Le bonheur autour du cou

19/11/2021 0 Par Admin Mouche

En 2019 au hasard des publications sur Facebook j’ai vu passer un truc assez original, un collier de pêche, moi qui vais pêcher en montagne j’ai trouvé ça vraiment sympa, et ultra light, surtout là haut et en été où il ne faut pas se charger pour rien. Allant souvent en Capcir j’ai contacté Benoit, le boss de GBTX, nous nous sommes rencontrés, avons bu une paire de bières et je suis reparti avec mon collier. Après une petite année de pêche avec ce collier, je suis retourné le voir…

Reportage Jérôme GARCIA pour Moucheur.fr

 

Salut Benoit, peux tu nous raconter un petit peu ton histoire,

Comment un Gabatx (nom péjoratif que les Catalans donnent aux Audois) a pu se retrouver en Capcir ? Présentes-toi un peu.

Je m’appelle Benoit MORENO, je suis né il y a presque 40 ans à Carcassonne. J’ai fait ma jeunesse entre là-bas et les angles pour faire du snowboard l’hiver et rando-pêche mouche en lacs de montagne l’été avec ma compagne, il y a maintenant 10 ans, Nous avons décidé de tout plaquer en plaine pour venir vivre au grand air des montagnes des Pyrénées catalanes. Mon métier est snowmaker à la station de ski des Angles et J’ai créé en 2019 la société Gabatx-Flyfishing .

 

Comment est née cette passion de la pêche à la mouche ?

Ma passion pour la pêche à la mouche est née tout jeune à l’âge 8-9 ans où je partais avec mes parents et mes cousins pêcher les lacs du Carlit et des Camporells. Mon père a commencé à pêcher à la mouche dans les années 60-70 avec mon oncle et son père qui était un très bon pêcheur. Il m’a refilé le virus!

 

Les colliers de pêche ne sont pas très répandus, pourquoi t’es tu lancé dans cette aventure ?

Pourquoi les colliers de pêche ! Tout simplement parce que la pêche à la mouche en montagne il faut se charger au minimum. Un gilet plus moulinet dans sac à dos pèsent trop lourd. De plus je n’utilise que 10% du matériels dans un gilet. Une boite avec 10 mouches, un coupe fil, un récup fil (fabriqué par Serge Marty de l’atelier Cathare), un DryPatch, une graisse pour mouche et 3 bobines de fils et c’est tout. J’ai vu que les colliers étaient utilisés en Amérique du nord mais je n’ai rien trouvé en France et en Europe. Étant autodidacte et ayant toujours fabriqué les choses au lieu de les acheter, je me suis lancé dans la fabrication du premier collier. J’ai présenté le produit à mon entourage et des moucheurs ayant le même problème que moi, c’est ainsi que je me suis lancé dans l’aventure.

 

Quels sont les différents modèles, et quels en sont les avantages ?

Pour commencer tous les colliers sont faits main par moi même à Matemale en Capcir dans les PO. A ce jour 3 modèles :  AUDE, LLADURE, GALBE. du plus complexe au plus minimaliste.

 

AUDE: paracord 550 us . 7 crochets extérieurs pour accessoires

2 crochets intérieurs pour porte bobines où patch à nymphes, 1 aimant porte pince à clamper, 1 porte bobines en carbone.

Il fait tout: rando, moyen et grande rivière, ruisseau. Je l’utilise toute l’année.

LLADURE: paracord 550 us, 5 crochets extérieurs pour accessoires

2 crochets intérieurs pour porte bobines où patch à nymphes, 1 aimant porte pince à clamper.

Idéal pour la pêche estivale. Celui où tout a commencé

GALBE: Collier porte bobines

1 mousqueton alu noir diamètre: 40 mm. Pour ceux qui veulent du super light.

 

Tu fais que des colliers ou tu fais autre chose ?

Pour l’année 2021 je vais bien sûr continuer les colliers en les faisant évoluer avec des améliorations en fonction des retours des moucheurs. Mais aussi des accessoires  pour pouvoir commander un collier complet et d’autres surprises pour le moment secrètes.

Je sais que tu t’impliques énormément dans la vie associative (pêche) du Capcir, tu peux nous en dire plus…

Après c’est vrai que j’essaie de m’impliquer au maximum dans l’aappma la truite Capcinoise pour continuer de pouvoir pêcher dans ce site exceptionnel qu’est le Capcir. Entre 1500 et 2800 mètres d’altitude, une eau de qualité cristalline et fraiche où le climat est rude, on la surnomme la petite Sibérie et ce n’est pas pour rien, où les truites farios et arcs en ciel de souches Bouillouses sont magnifiques et très combatives. Depuis peu, je suis garde particulier avec 2 autres potes pour aider à préserver le site. Région touristique où il peut y avoir quelques incivilités souvent par ignorances.

 

Vous pouvez retrouver les créations de Benoit

Facebook => https://www.facebook.com/gabatx.flyfishing/

Instagram => https://instagram.com/gbtx.flyfishing?utm_medium=copy_link

Site web => https://www.gabatx-flyfishing.com


Reportage 2021 – ©Jérôme GARCIA


0 0 votes
Note de l'article